Jacques H. Paget

Jacques H. Paget a commencé sa formation classique de pianiste à l’âge de six ans, la musique, grande composante culturelle familiale, a toujours rythmé sa vie.

Plus tard, il fera la connaissance d’Alexis Weissenberg, l’un des plus grands pianistes du XXème siècle, qui lui permettra de perfectionner sa technique à un niveau d’excellence.

Jacques H. Paget donnera alors plusieurs récitals, sera invité à jouer lors d’opérations de communication et accompagnera souvent au piano des artistes pour leurs spectacles.

Plus tard encore, lui viendra l’idée de combiner l’illusionnisme et la musique dans un spectacle intitulé « le pianiste », les numéros d’illusions venant se greffer naturellement autour d’un répertoire classique et jazz.

La pratique combinée de l’illusionnisme et du piano lui a permis d’acquérir une agilité des doigts hors du commun.

En hommage à Dai Vernon, inventeur du "close-up" et pianiste amateur, qui estimait que jouer un morceau au piano était une fin harmonieuse pour un spectacle d’illusions, Jacques H. Paget a adopté le rituel de jouer du piano au début et à la fin de chacun de ses spectacles.

Regarder la vidéo "Le Pianiste"